Publié le 24 Juillet 2016

...potentiellement habitables à 40 années-lumière.

 

La représentation par un artiste de planètes en transit devant une étoile naine rouge dans le système TRAPPIST-1. Crédit : NASA/ESA/STScl

 

Le 2 mai, les scientifiques du MIT, (Massasuchetts Institut of technology),  de l'Université de Liège et d'ailleurs, ont annoncé avoir découvert un système planétaire, à seulement 40 années-lumière de la Terre qui héberge trois mondes de la taille de la Terre, potentiellement habitables. A en juger par la taille et la température des planètes, les chercheurs ont déterminé que les régions de chaque planète, peuvent être propices à la vie.

Dans un article publié dans Nature, le 21 juillet 2016, ce groupe rapporte que les deux planètes les plus proches de l'étoile de ce système, sont principalement rocheuses. Les résultats renforcent encore l'idée que ces planètes peuvent être habitables, en effet. Les chercheurs ont également déterminé que les atmosphères des deux planètes nesont pas grandes et diffuses comme celle de Jupiter, mais compactes, comme celle de la Terre, Vénus ou Mars.

Les  scientifiques, dirigés par Julien de Wit, un postdoctorant du département de la Terre, sciences atmosphériques et planétaires du MIT, en sont venus à leur conclusion après avoir fait une sélection préliminaire des atmosphères des planètes, quelques jours seulement après avoir annoncé la découverte du système planétaire. 

Le 4 mai, l'équipe a réquisitionné le télescope spatial Hubble et l'a pointé sur l'étoile du système TRAPPIST-1  pour observer un évènement rare : un double transit, moment où deux planètes passent presque simultanément devant leur étoile. Ce n'est que deux semaines avant que l'évènement ait lieu qu'ils ont pu réaliser qu'il allait avoir lieu, grâce à des estimations raffinées de configuration  orbitales des planètes faites par Spitzer, télescope spatial de la NASA qui avait déjà commencé l'observation du système TRAPPIST-1.

"Nous avons pensé que, peut-être, nous pourrions voir si l'équipe d'Hubble nous donnerait le temps de faire cette observation. Nous avons donc écrit et envoyé notre proposition en moins de 24 heures et elle a été examinée immédiatement", rappelle De Wit. "Maintenant, pour la première fois, nous avons des observations spectroscopiques d'un double transit, ce qui nous permet d'obtenir un aperçu de l'atmosphère des deux planètes en même temps".

Avec l'utilisation de Hubble, l'équipe a enregistré un spectre de transmissio combiné de TRAPPIST-1b et c, c'est-à-dire que quand une première planète puis l'autre ont croisé leur étoile, ils ont pu mesurer les changements dans la longueur d'ondes quand la quantité de lumonisité baissait à chaque transit.

"Les données se sont avérées être vierges, absolument parfaites et les observations ont été les meilleures que nous pouvions attendre", a déclaré De Wit. "La force était certainement avec nous." 

"Ces observations initiales de hubble sont une première étape prometteuse pour en apprendre davantage sur ces mondes voisins qui pourraient être rocheux comme la terre et s'ils pourraient soutenir la vie", dit Geoff Yoder, administrateur adjoint de la direction des missions scientifiques de la NASA à Washington. "C'est un moment excitant pour la NASA et la recherche d'exoplanètes".

Sources : Dailygalaxy.com ; Universe Today. Traduction avec Google Traductions et corrigée par l'auteur du blog. Autres sources : MIT et la NASA.

 

Voir les commentaires

Rédigé par Michel des Hautes Alpes

Publié dans #exoplanètes

Repost 0

Publié le 14 Juillet 2016

L'orbite de 2015 RR245 est 120 fois plus loin du Soleil que celle de la Terre . Image: Ossos / Alex Parker

 

Une nouvelle planète naine a été découverte au-delà de Neptune, dans le disque de petits mondes glacés qui y réside. La planète a été découverte par une équipe internationale d'astronomes dans le cadre du Solar Systems Origins enquête externe (Ossos). L'instrument qui l'a trouvée était le télescope Canada-France Hawaï à Maunakea, Hawaii.

La planète a une taille d'environ 700 km, et a reçu le nom de 2015 RR245. Elle a été aperçue la première fois par le Dr JJ Kavelaars, du Conseil national de recherches du Canada, dans les images prises en 2015. Les planètes naines sont notoirement difficiles à repérer, mais elles sont des pièces importantes du puzzle retraçant l'évolution de notre système solaire.

La docteresse Michele Bannister, de l'Université de Victoria en Colombie-Britannique, décrit le moment où la planète a été découverte: "Là, sur l'écran un point de lumière se déplaçant si lentement qu'il devait être au moins deux fois plus loin du Soleil que Neptune." :

Ces images montrent 3 heures du mouvement de 2015 RR245. Image: Ossos

«Les mondes de glace au-delà de Neptune retracent comment les planètes géantes formées et ensuite déplacées hors du Soleil. Ils nous ont permis de reconstituer l'histoire de notre système solaire.Mais presque tous ces mondes glacés sont douloureusement petits et faibles. Il est vraiment excitant d'en trouver un qui est assez grand et lumineux pour que nous puissions l'étudier en détail ", a déclaré Bannister.

Comme la mission New Horizons nous l'a montré, ces corps froids, éloignés peuvent avoir des caractéristiques exotiques dans leurs paysages géologiques. Là où Pluton, reine des planètes naines, a été pensé pour être un corps congelé, vérouillé dans le temps, News horizons a révélé que cet en droit était beaucoup plus dynamique. La même chose peut être vrai de RR245, mais pour l'instant, nous ne connaissons pas grand chose à ce sujet.

Les 700 km de taille sont vraiment juste une supposition à ce stade. Plus de mesures de ses propiétés de surface devront être prises pour vérifier sa taille   "Il est soit petit et brillant, ou grande et terne." dit Bannister.

Quand notre système solaire a évolué, la plupart des planètes naines comme RR245 ont été détruites dans des collisions, ou bien rejetées dans l'espace profond par des interactions gravitationnelles quand les géantes de gaz ont migré vers leurs positions actuelles. RR245 est l'une des rares qui ont survécu. Elle passe maintenant son temps de la même façon que d'autres planètes naines comme Pluton et Eris le font, parmi les dizaines de milliers de petits corps en orbite autour du soleil au-delà de Neptune.

RR245 n'a pas été observé depuis longtemps, et ce qui est connu sur son orbite sera affiné par une nouvelle observation.Mais à ce stade, elle semble avoir une orbite de 700 ans autour du Soleil.  Et il semble que pour au moins les 100 derniers millions d'années, il a parcouru une orbite actuellement fortement elliptique. Pendant des centaines d'années, il a été plus de 12 milliards de km (80 UA) du Soleil, mais en 2096 il devrait venir à moins de 5 milliards de km (34 UA) du Soleil.

 

La découverte de RR 245 est survenue  un peu comme une surprise pour l'équipe Ossos, dont ce n'est pas le rôle principal."Ossos a été conçu pour cartographier la structure orbitale du système solaire externe et, ainsi, à déchiffrer son histoire",a déclaré le professeur Brett Gladman de l4université de la Colombie-Britannique  à Vancouver.  "Bien que non conçu pour détecter efficacement les planètes naines, nous sommes ravis d' en avoir trouvé une sur une orbite si intéressante".

Ossos a découvert plus de 500 cents objets transneptuniens , mais c'est la première planète naine qu'il trouve. "Ossos est seulement possible en raison des capacités d'observation exceptionnelles du télescope Canada-France-Hawaii. CFHT qui est situé à l'un des meilleurs endroits pour l'observation optique depuis la Terre, est équipé d'un énorme imageur à grand champ, et peut rapidement adapter son observation chaque soir à de nouvelles découvertes que nous faisons. Cette installation est vraiment leader mondial. », a déclaré Gladman.

Si le diamètre de RR245 est formellement mesuré à 700km, celle-ci sera plus petite que la planète naine Cérès dont le diamètre mesure 945 km. Image de courtoisie de La NASA.

Beaucoup de travail a été fait pour trouver des planètes naines dans les confins de notre système solaire. Il se peut que RR 245 soit la dernière que nous trouvions. S'il y en a plus là-bas, elles peuvent avoir à attendre jusqu'à ce que des télescopes plus grands et plus puissants deviennent disponibles.Au milieu des années 2020, le Grand télescope Synoptic Survey (LSST) entrera en ligne au Chili. Ce champ d'application dispose d'un appareil photo 3200 mégapixels, et chaque image qu'il capturera sera d'une taille de 40 pleines Lunes. Il sera difficile pour toutes les planètes naines restantes de se cacher de ce genre de pouvoir d'imagerie.

Quant à son nom plutôt terne de RR 245, il devrait rester pendant un certain temps. Mais en tant que découvreurs de la nouvelle planète naine, l'équipe Ossos soumettra leur nom préféré pour la planète. Après cela, l'Union astronomique internationale (UAI) décidera lequel donner.

 

Article d'Evan Gough, rédacteur technique à Universe Today, traduit par mes soins, aidé de Google traductions. L'article est reproduit intégralement : voir l'original

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Michel des Hautes Alpes

Publié dans #Planètes

Repost 0